Home / Histoire de la maison des Naudières

Le Centre spirituel des Naudières est l’un des éléments les plus importants et les plus anciens du patrimoine de Rezé. Son histoire est ancienne : l’an dernier, le centre célébrait les 500 ans du manoir de l’Esnaudière.

Le grand historique des Naudières

les_Naudieres

cliquez sur l’image pour accéder au bulletin

Fin du XVe siècle. Le nom de l’Esnaudière désigne une vaste étendue de lande à cet endroit, vestige de la forêt de Toffou, et reliée au bourg par un chemin. C’est là que l’un des servants de François II, dernier duc de Bretagne, choisit d’y construire un manoir. Pendant plusieurs siècles, de 1480 à 1880, quatre familles successives seront les heureux propriétaires du domaine, le plus souvent des nobles et notables de la commune.
Pendant la Révolution, l’armée républicaine transforme les Naudières en un immense bivouac, qui accueillera jusqu’à 6 000 hommes. En 1795, un dénommé François Ferrand fait l’acquisition du domaine, pratiquement en ruine après la guerre, et entreprend de nombreux travaux. Il y installe sa fille et son mari. Quatre générations plus tard, la famille décide d’émigrer à Pornic et vend, en 1880, la propriété à la Société des missions africaines. S’ouvre alors l’âge d’or des Naudières, qui accueillent le séminaire Notre-Dame-des-Missions, où plus de 3 000 futurs missionnaires vont être formés.
Pendant la Seconde Guerre mondiale, l’armée allemande occupe les lieux et force personnel et élèves à trouver refuge à Nantes, auprès des frères de Saint-Jean-Baptiste-de-En 1986 le séminaire fermela-Salle.
Pourtant, la révolution des moeurs, en 1968, sonne le glas du séminaire. Faute de vocations, il ferme ses portes. Le diocèse de Nantes rachète l’endroit pour y créer le Centre spirituel, tel qu’on le connaît aujourd’hui. Pour mémoire, on trouve également entre ses murs les soeurs de Saint-Gildas-des-Bois et une maison d’accueil des missions africaines, notamment pour les retraités.