Home / Journal de l’assemblée provinciale

Journal de l’assemblée provinciale





Mercredi 19 juin

Voilà c’est fini…

C’est le titre d’une chanson de Jean-Louis Aubert qui me revient mais qui n’a rien à voir. En effet pour lui c’est la fin d’une histoire d’amour alors que pour nous c’est la fin d’une assemblée… mais pas la fin de notre histoire bien au contraire car des liens forts se sont tissés durant ces 10 jours. En comparaison avec d’autres assemblées que j’ai vécues, c’est la première où j’ai découvert un vrai consensus. Il n’y avait pas de clans d’opposition, les anciens, les vieux baroudeurs qui ont des kilomètres de mission à leur compteur étaient au même diapason que les jeunes générations, aucune fausse note, à part les miennes quand je me suis aventuré à entonner seul un « Je vous salue Marie » peu connu, et où je me suis senti bien seul. Cette unité n’était pas apparente mais bien profonde, nous l’avons tous ressenti. Comme l’a dit François notre Provincial “nouveau” il n’y a plus de nous (les originaires de la Province) et de vous (“les pièces rapportées”), il n’y a que nous sans distinction d’entité d’origine et ce n’est un simple décret de l’Assemblée Générale, c’est vraiment du vécu. On est bien entre frères. Cette journée a commencé par un arc en ciel, ce matin à six heures, signe de l’Alliance avec Dieu. Nous avons eu les votes canoniques pour chacun des textes et ensuite pour l’ensemble des textes. Aucun amendement n’a été demandé et les textes ont tous été votés à l’unanimité ou presque. La matinée s’est terminée tôt par les nombreux remerciements du provincial et de l’assemblée à l’endroit de tous ceux qui ont contribué à la réussite de cet événement. Mais il ne faut pas que ces textes restent lettres mortes, l’assemblée n’est que le début d’un voyage de trois ans pour que les transformations structurelles prennent corps et que la SMA s’engage de toutes ses forces dans ce monde qui change.

La vraie finale de l’assemblée a eu lieu à 18 heures par la messe à Fourvière. J’ai regretté que nous n’ayons pu célébrer cette messe dans notre petite chapelle de la Vierge Noire où est née notre congrégation.

Nous avons donc célébré dans la majestueuse Basilique, nous donnions l’impression d’un petit reste alors que nous sommes en pleine renaissance. Mais nos chants ont rempli ce lieu fréquenté par les touristes qui ont pu nous découvrir ; François a bien pris soin de nous présenter. Messe priante, nous étions entourés de nos amis fidèles qui forment la famille sma.

À l’offertoire, l’équipe provinciale a lu les extraits de textes tirés de la Bible ou des écrits du fondateur que les membres de l’Assemblée avaient déposé lors de la messe de l’élection du Provincial. Ce sera pour eux nourriture pour les trois année à venir.

À la fin de la cérémonie, nous nous sommes tous retrouvés dans des locaux proches de la Basilique pour un apéritif dinatoire. Nous avons pu échanger avec nos congrégations sœurs et nos amis bénévoles qui avaient fait le déplacement.

J’arrête là mon texte et mon journal, en espérant avoir illustré, le mieux possible, ces jours vécus en assemblée. Ce fut un vrai plaisir de vivre et de partager ces moments.

Demain, je pars en direction de Nantes, profitant de ce déplacement pour visiter des amis sur ma route.

Je pensais être bref mais que nenni, aussi pour ceux qui en veulent encore, je vous mets un lien vers la lettre que l’Assemblée adresse à tous les confrères et amis de la SMA (Je vous la recommande).

Bonne nuit…

  1. Merci de m’avoir pardonné mes fautes… mes très grandes fautes (d’orthographe, pour les autres j’ai des confesseurs compétents)

Gérard Sagnol, sma

___________________________________________________________________

Mardi 18 juin

Chers amis, 

Ce soir je vais pouvoir me coucher plus tôt car il n’y aura pas à proprement parlé de journal. Quand je faisais ma formation de journaliste, notre professeur, pour illustrer ce qu’il considérait comme l’information, nous donnait cet exemple :
« Lorsqu’un chien mord un évêque, c’est banal mais lorsqu’un évêque mord un chien, c’est de l’information ! » Comme notre évêque n’a pas mordu de chien, je n’ai pas d’information à vous transmettre. En effet cette journée a été consacrée au vote des textes sans empoignades demain ce sera le vote canonique, le discours de clôture et la messe à Fourvière.
Pour ne pas vous laisser sur votre faim, je vous mets un lien vers l’intervention de Rozario à la fin de l’assemblée et l’homélie du 15 juin faite par Vincent Fuchs et une de mes photos pleine de fraicheur.
___________________________________________________________________

Le nouveau conseil provincial

 

___________________________________________________________________

Samedi 15 juin serment FLM

De gauche à droite : Théo-Maryno-Katherine-Arnaud

Voir l’album photo du 15 juin

Ce samedi semblait débuter comme un simple jour d’Assemblée, c’était oublier que le soir à l’eucharistie, il y avait de prévu le renouvellement de serment d’engagement de deux couples à la Fraternité Laïque Missionnaire (FLM).

La matinée avait débuté par le temps de prière à la chapelle avec les Laudes. Après le petit déjeuner, rassemblés en plénière, nous avons prié pour Luigi otage des Islamistes.

Voici la prière à laquelle vous pouvez vous associer :

 

Prière

Seigneur, tant de chrétiens sont menacés, persécutés. Nous te prions pour ceux qui sont retenus en otage – en particulier notre confrère Pier Luigi MACCALI, enlevé au Niger.

Animés du seul désir d’aimer, ils ont risqué leur vie pour témoigner de ton amour et acceptent pour toi d’endurer violence, privation et mépris.

Nous te confions aussi leurs ravisseurs, aveuglés par la haine et la violence.

Que le témoignage de foi de leurs victimes les mènent sur un chemin de conversion

 

Nous avons aussi chanté

Joyeux anniversaire à Hélène, membre de la FLM et invitée à l’Assemblée.

Le Provincial nous a présenté une liste de 7 noms pour que nous puissions en élire deux qui constitueront l’équipe provinciale avec François. L’élection aura lieu lundi avec un temps de silence et de désert avant de procéder au vote. Ceux-ci seront élus à la majorité absolue.

L’animateur nous a envoyé en groupe pour continuer le travail des textes. Est-ce que l’on sentait la fin de la semaine ? Mais il semble que nous avons été plus efficaces et, chose incroyable, le soir vers 17h tous les textes avaient obtenu l’aval des deux groupes après quelques correction.

Vraiment c’est le signe d’une grande cohésion entre les groupes. Il est vrai que le nombre de 15 a facilité grandement l’échange constructif. La confusion d’hier avait disparu.

Il reste maintenant au secrétaire à les rédiger d’une manière rigoureuse correspondant à la formulation de textes d’assemblée. La semaine prochaine, nous devrons procéder aux votes canoniques de chacun des textes et ensuite voter l’ensemble. Espérons que le week-end ne nous réservera pas de mauvaises surprises.

L’après-midi, la quiétude des Cartières a été troublée par l’arrivée de 120 scouts sous une pluie torrentielle accompagnée de coup de tonnerre. Le sol est détrempé, ils vont coucher sous des tentes qui auront bien pris l’eau malgré le soleil apparu en soirée.

Nous avons eu une belle cérémonie à la chapelle pour entourer les deux couples qui ont renouvelé leur serment. À la différence des autres années où cela se passait le dimanche, la cérémonie était très intimiste, il n’y avait que quelques couples de la FLM et les participants de l’Assemblée. Mais cela n’a rien enlevé à la qualité de la cérémonie pleine d’émotion surtout pendant le témoignage de ceux qui renouvelaient leur engagement pour trois ans Katherine et Arnaud Sourty ; Marino et Théo Adoumbou. Cérémonie familiale qui s’est poursuivie autour d’un repas apporté par la FLM

 

C’est avec un cœur libéré et allégé que nous allons profiter de ce dimanche. Au programme voyage au Puys en Velay avec grand’messe à la Cathédrale puis repas et visite et nous terminerons notre périple en faisant une pause gastronomique chez la famille du Père Pierre Richaud, nous serons une dizaine à profiter de cette sortie. Retour au bercail prévu vers 11h du soir. Je ne publierai certainement pas un journal ce soir-là.

Il est proche de minuit… Bonne nuit

Gérard Sagnol, sma

 

___________________________________________________________________

Vendredi 14 juin élection du Provincial

Album photos du 14 juin

Le Pich (scenario) de la journée a été l’élection du Supérieur Provincial.

J’ai eu le privilège de présider la messe qui ouvre notre journée. Nous avons choisi des textes en lien avec cet événement : l’élection de David (1Samuel 16/1-13) les choix de Dieu ne sont pas forcément les choix des hommes qui ont trop tendance à choisir selon l’apparence. L’Évangile de Matthieu 23/1-12 : le plus grand parmi vous sera votre serviteur.

Au cours de cette Eucharistie, nous avons demandé aux participants d’écrire soit un extrait de la Bible soit un extrait des écrits de notre Fondateur et de venir les déposer dans une corbeille en procession au moment de l’offertoire. J’avoue que j’ai tiré cette idée d’une animation qu’avait faite Michel à Rome lors de l’élection du Supérieur Général. Mais ce n’était qu’une pâle imitation de son rituel qui avait été dansé. Ces papiers, je le remettrai, quand l’équipe provinciale sera constituée afin qu’ils aient de la nourriture pour les trois ans à venir.

 Après le petit déjeuner, l’animateur nous a invité à retourner à la chapelle et faire désert pour nous mettre à l’écoute de l’Esprit. Après ce temps nous avons eu réunion en plénière. François, le provincial sortant nous a lu les passages du directoire concernant l’élection du provincial. Le plus jeune, Jean-Paul et le plus âgé, Daniel de l’assemblée, ont joué le rôle de scrutateurs pour compter les voix. Le vote a été très rapide puisqu’il n’y a eu qu’un seul tour avec un résultat écrasant pour François. Rozario, a contacté le Généralat pour l’informer du résultat, le Conseil Général a validé cette élection tout en félicitant et remerciant François d’accepter encore trois ans cette charge. Rozario en a profité pour nous dire combien il appréciait l’ambiance de cette assemblée. C’est vrai que l’image de celle-ci nous rappelle les premières communautés chrétiennes : « Ils étaient assidus…, Ils étaient unis…, ils louaient Dieu.

Après l’élection, nous avons rendu grâce en chantant : « Magnifique est le Seigneur, tout mon cœur pour chanter Dieu, Magnifique est le Seigneur ! »

La supérieure provinciale des Sœurs Notre-Dame des Apôtre a offert à François un tableau qui trônera dans la salle du Conseil.

L’animateur nous a laissé à peine le temps de féliciter le nouveau Provincial, en l’occurrence François du Penhoat pour reprendre les travaux d’abord en plénière et ensuite en équipe selon un processus bien rôdé.

Vincent Fuchs a présenté les services provinciaux dont le Map et le service communication avec comme ambition de renforcer les liens et la proximité avec les donateurs.

François a abordé la formation initiale en faisant référence aux décisions prises par l’Assemblée Générale.

Suite à ces présentations, on nous a envoyé en groupe. Le démarrage du groupe n’est pas toujours facile surtout quand il faut aller récupérer un ordinateur aussi âgé que son propriétaire et qui a du mal à se réveiller (l’ordinateur pas le propriétaire, du moins je le crois). Comme on prenait du retard, n’arrivant pas à voir s’afficher les textes travaillés la veille et que l’on pressait notre pauvre secrétaire qui faisait de son mieux, il nous a sorti une phrase pleine de sagesse :

« Quand on est en retard, il faut prendre son temps. »

J’en profite pour vous partager deux autres phrases glanées durant nos travaux de groupe :

« Le CCA (Carrefour des Cultures Africaines) et le FIRMEM (Forum de Recherche Missiologiques et d’Etudes Missionnaires) sont les deux poumons de la MIM (Maison Internationale Missionnaire) » Vous avez déjà lu dans les journaux précédents ces trois Sigles qui reviendront fréquemment dans la vie de la Province.

Enfin je vous partage une autre pensée qui a fusé durant le travail :

« Les mots fondent la pensée. »

Nous pensions travailler avec aisance et les mots s’alignaient harmonieusement dans nos textes. Mais voilà, patatras, un envoyé de l’autre groupe est venu nous dire qu’ils ne comprenaient pas notre texte concernant la MIM ! Il a fallu déléguer l’un des nôtres pour leur expliquer notre pensée avec d’autres « mots ». Il semble revenu lui aussi avec la confusion, mais nous arrivions au terme de la journée, demain il fera jour.

Aux Cartières, a été institué, à la chapelle, par les Sœurs Missionnaires Catéchistes du Sacré-Cœur (MCSC) une exposition du Saint Sacrement, tous les jours de 18h à 18h45. Notre travail s’achevant en théorie à 18h30, nous avons l’occasion de venir nous “reposer” quelques instants dans la prière et la contemplation.

Demain, Samedi, ne sera pas un jour chômé, heureusement que Dimanche n’est pas loin…

Bonne nuit et à demain

P.S. J’ai oublié de mentionner le merveilleux repas africain qui nous a été préparé par un trio, je ne dirai pas les noms car je ne suis pas sûr d’un. Vous verrez les artistes dans l’album photo.

Gérard Sagnol, sma

 

___________________________________________________________________

Jeudi 13 juin deuxième journée de travail

Lien vers l’album photo du 13 juin

Au beau fixe, c’est le terme que nous pouvons employer pour le temps de cette journée mais aussi pour l’ambiance de l’Assemblée, les jeunes aiment plaisanter en se souvenant de leur temps de séminaire avec certains “vieux” de l’assemblée, “tonton la rigueur” a fait fureur ! Journée très agréable même si le travail ne nous laisse que peu de loisirs, il nous arrive même d’empiéter sur le temps de pause afin de finir une phrase, un mot ! Nous sommes entrés dans la période des amendements aux textes de l’équipe (je ne dirai pas adverse non), de l’équipe complémentaire. Même s’il y a l’équipe jaune et l’équipe bleue nous ne sommes pas en compétition comme l’équipe de foot féminine en ce moment.

Le système même, s’il utilise l’informatique, est assez basique. On copie notre texte sur une clef USB que le secrétaire apporte à l’autre équipe et reçoit la clef de l’autre équipe ainsi de suite jusqu’à ce que l’on arrive à un consensus.

Dans la journée nous avons alterné entre l’écoute d’intervenants en plénière et le travail en équipe.

François a abordé la section style de vie.

Dans la plupart des communautés, les membres d’origine de la Province et les membres incorporés vivent et travaillent ensemble. Les communautés ont une vie de prière en commun. Nous encourageons les confrères à se former à l’accompagnement spirituel…

Il a abordé aussi la fidélité à la vocation, les confrères âgés, le corps et la santé, chasteté et abus sexuels avec le protocole de lutte contre les abus sexuels mis en place en 2014.

 

Michel nous a parlé de la Maison Internationale Missionnaire (MIM) : Être une maison de tous. La MIM sise au 150 cours Gambetta à Lyon abrite aujourd’hui 33 résidents permanents. L’objectif est de faire rayonner le charisme SMA au niveau local et international :

–      Aller en priorité vers les personnes les plus éprouvées de la vie et les plus oubliées en particulier les Africains

–      Être au service de l’engagement missionnaire de l’Église locale pour lui trouver des chemins nouveaux.

–      Être des médiateurs de la rencontre interculturelle, à la fois dans l’Église et dans la société.

 

La MIM veut être un lieu de rencontre, d’échanges, de métissage pour construire des ponts entre les religions, les Églises, les cultures et les peuples.

Basil est intervenu pour nous présenter le CCA
Suite à la fermeture du Musée Africain, en novembre 2017 le Carrefour des Cultures Africaines (CCA) a vu le jour pour répondre à cet objectif de rencontres fraternelles et d’échanges interculturels. L’association a pour but de promouvoir les cultures africaines et de favoriser le dialogue entre les cultures.

La MIM veut être aussi un lieu de ressourcement et de formation pour les membres de la famille sma et pour tous ceux et celles qui ont un lien particulier avec l’Afrique.

La MIM devient aussi un centre de formation permanente pour la société. Le FIRMEM (Forum International de Recherche Missiologiques et d’Etudes Missionnaires), verra le jour le 12 octobre 2019 au cours du mois missionnaire mondial. Il a comme objectif la recherche pratique sur la première évangélisation. Ce forum est bien distinct du CCA. Il a une dimension de recherche missionnaire, spirituelle et pastorale.

 

D’autres interventions ont eu lieu, en particulier les laïcs et les religieuses mais je réalise que mon journal quotidien fort riche devient un peu long et sera plus difficile à digérer.

Il fait nuit même si une lueur persiste à l’horizon.

Je vous dis à demain, ce sera l’élection du Supérieur Provincial, suspens… ?

Gérard Sagnol, sma

 

___________________________________________________________________

Mercredi 12 juin, première journée de travail

Album photos du 12 juin

C’est un ciel tout rayonnant de lumière dans laquelle a baigné cette première journée de travail. Elle a débuté par l’Eucharistie partagée avec la communauté des Cartières. Rémi nous a fait une très belle homélie sur la faiblesse et un vibrant témoignage à notre frère Ernest Moulin qui nous a quitté ces jours-ci après une très très longue maladie. (Lien vers l’homélie)

En séance plénière, John, curé de la paroisse Marcel Callo (Nantes) et délégué à l’Assemblée Générale a présenté aux participants les grandes lignes de celle-ci et surtout les nouveautés concernant les structures de la SMA : les régions disparaissent et les districts en formation se changent soit en Provinces, soit en districts avec les conséquences qui en découlent. Rozario a complété l’exposé en insistant sur la dimension de famille. Il n’y a plus de membres d’appui ou de membre incorporé. Tout confrère envoyé dans une autre entité devient membre à part entière de cette entité tout en demeurant attaché à son entité d’origine. Pour éviter les fluctuations trop fréquentes, toute nomination dans une autre entité est pour six ans minimum.

Vincent Fusch est intervenu au niveau des finances de la Province de Lyon qui sont saines. Sa présentation a été d’une grande clarté concernant la gestion du patrimoine.

 

Daniel Mellier pour sa part a présenté le volet mission : La présence missionnaire en France. Il a rappelé que le charisme de la SMA c’était toujours d’aller auprès des plus abandonnés spécialement des Africains. C’est l’Église locale qui est missionnaire mais la SMA l’aide à accomplir toutes les responsabilités missionnaires qui lui reviennent. Notre expérience africaine nous permet d’aider les populations africaines en France à s’insérer et apporter leur dynamisme dans les Églises locales. De ce rapport sont tirées plusieurs interrogations données au groupe chargé de réfléchir sur la Mission.

Quant à Michel Cartatéguy, Conseiller Provincial, il nous a présenté la partie concernant les migrants avec, à la fin de son intervention, une série de questions à traiter par l’Assemblée.

 

La caractéristique de cette assemblée, c’est le nombre réduit des participants, nous ne sommes que 15 représentants plus deux invités laïcs, une représentante des sœurs NDA et une représentante des sœurs MCSC et enfin Rozario, conseiller général. Grâce à cela nous n’avons que deux groupes de travail ce qui simplifie fortement les échanges. En effet, chaque groupe est chargé d’étudier certains thème et de proposer à l’autre groupe un texte que celui-ci peut amender

Autre particularité qui m’a beaucoup plus, c’est la simplicité de l’approche. Au lieu de reformuler les grands principes de notre charisme et de notre mission. Nous nous appuyons sur les présentations des différents thèmes qui ont été, au préalable, sélectionnés par un comité en soutien au Conseil Provincial. Nous entrons ainsi, dès le premier jour dans le vif du sujet. C’est pourquoi, l’Assemblée Provinciale, ne va durer qu’une dizaine de jours. C’est aussi la première fois qu’il y a une telle diversité de participants, secrétaires et animateurs compris. Nous comptons 8 confrères originaires d’Afrique, un originaire de l’Inde et le reste de France avec un breton et un basque, deux gars du Sud et un grand nombre originaire de la région lyonnaise. En reprenant un extrait du discours d’ouverture nous pouvons dire que : « Nous faisons aussi l’expérience que nos communauté interculturelle et intergénérationnelles sont un signe du Règne de Dieu.

Cet après-midi, nous avons commencé nos travaux en groupe. Les débuts sont toujours aussi folkloriques : On nous a fourni un grand écran pour ordinateur, mais la rallonge, un peu courte, le positionnait face à la lumière extérieure importante en cette belle journée. Donc changement de position mais problème pour connecter cet écran avec l’ordinateur de notre secrétaire qui a un très joli Mac (publicité gratuite) mais dont la connexion n’est pas compatible. Pierre a proposé son vieil ordinateur PC portable, les prises correspondaient mais difficulté à afficher l’image. Finalement, je suis allé chercher mon ordinateur grand écran et nous avons pu enfin voir le texte en train de s’élaborer sous notre dictée, grâce à la dextérité de Rémi, notre secrétaire de groupe.

Le travail a vite avancé soutenu par un consensus harmonieux entre nous. Donc, après-midi agréable malgré le travail fourni. Nous avons même fini avant l’heure. François, notre Provincial du moment, nous a proposé de travailler sur les finances.

Ainsi cette journée a été rayonnante jusqu’au soir. En ce moment, de la fenêtre de ma chambre j’admire un superbe crépuscule qui annonce une belle nuit étoilée. J’ai encore à sélectionner les photos, les travailler, les mettre en ligne et vous les offrir en illustration de mon propos.

Bonne soirée à tous

Gérard Sagnol, sma

 

___________________________________________________________________

Mardi 11 juin ouverture de l’Assemblée

voir l’album du 11 juin

Le cadre champêtre des Cartières se prête à merveille pour une telle Assemblée, un grand espace nature avec un joli bois coiffant la colline. La nuit qui devait être réparatrice a été troublée par un intrus qui s’est invité en nocturne, le moustique.

La chapelle nous a accueilli en ouverture de journée, nous offrant sa fresque reposante du désert et son oasis. Avec Sœur Victoria qui a animé cette matinée de récollection, nous avons invoqué l’esprit saint : “Donne-nous la grâce d’une écoute libre sans préjugé… Donne-nous de discerner dans la parole des autres… Donne-nous la grâce d’une intelligence libre, ouverte, aventureuse… sans désir personnel de s’affirmer, sans désir de puissance…” (Françoise le Corre)

L’accueil de l’Esprit Saint et l’aide de Marie, notre dame des apôtres peuvent nous aider à nous débarrasser de nos peurs à l’exemple des apôtres enfermés dans la chambre haute avec Marie dans l’attente de l’Esprit Saint qui les a fait sortir pour proclamer la bonne Nouvelle. Tel est le message que nous a partagé Sœur Victoria de la congrégation Notre-Dame des Apôtres. L’Esprit nous aide à accueillir le changement, la nouveauté, il est dynamique. Sœur Victorine nous a invité à faire silence pour se mettre à l’écoute.

La messe du jour a été présidé par le Père Rozario, Conseiller Général en la fête de Saint Barnabé. Dans son homélie, il nous a rappelé que le Christ a dit « vous êtes la lumière du monde. Que votre lumière brille devant les hommes » (Mt 5,16). Être lumière, c’est s’exposer et prendre des risques d’être attaqué. L’Église s’expose et subit les agressions. Nous-mêmes devons accepter d’être lumières et de prendre des risques, comme Paul et Barnabé, ainsi que de nombreux chrétiens persécutés.

L’après-midi, chacun des participants s’est retiré pour étudier les textes qui seront travaillés au cours de ces jours et vers 17h30 l’Assemblée a officiellement débuté avec le discours d’ouverture prononcé par François du Penhoat, Supérieur Provincial actuel (voir le discours). Nous voici entrés dans le vif du sujet avec déjà un vote !

Gérard Sagnol, sma

___________________________________________________________________

Lundi 10 juin 2019

album photos du 10 juin

C’est sous une petite pluie fine et continue que sont arrivés les délégués de la seizième Assemblée Provinciale, aux Cartières (Chaponost) en ce lundi de la Pentecôte. Joie des retrouvailles, après une longue séparation pour certains, plus brèves pour d’autres. C’est une assemblée colorée, même si nous n’avons qu’un délégué venu d’Afrique, nous avons deux membres originaires du Nigeria, deux du Togo, un de Côte-d’Ivoire. L’animateur de cette Assemblée, Justin est supérieur de la Province de Strasbourg. Parmi les invités nous avons Rozario, nouvellement réélu membre du Conseil Général.

L’Assemblée commence véritablement demain, mais ce soir tous les délégués, l’animateur et les deux secrétaires ainsi que deux invités dont un laïc, Michel se sont rassemblés pour recevoir les consignes de la maison présentées par Séraphin, le supérieur de la maison, il a débuté cette soirée par une invocation à l’Esprit Saint au lendemain de la Pentecôte. Il nous a présenté la communauté de cette maison composée de prêtres SMA, de religieuses MCSC et de deux jeunes familles. Elle va veiller sur l’assemblée afin que les participants puissent vivre ce temps fort dans de très bonnes conditions.

Justin, l’animateur a présenté le programme de ces dix jours à vivre ensemble avec les horaires, les temps de travail en groupe et en séance plénière. C’est une assemblée de quinze délégués qui va se scinder en deux groupes de travail pour élaborer les textes, les amender et que l’assemblée votera en plénière.

Il nous a présenté la procédure de cette Assemblée provinciale 2019 qui se veut consensuelle et non procédurière mais dès ce soir nous avons déjà pu tester des éléments de procédure qu’il a fallu ajuster. En fin de réunion, toute l’assemblée était d’accord pour accepter Justin Kette comme animateur et la procédure proposée. Demain, nous débuterons par une matinée de récollection animée par Sœur Victoria (NDA) suivie par la messe. L’après-midi est consacrée à la lecture personnelle des documents avec, en soirée, l’explication de la méthode.

Dans la mesure des possibilité techniques et de la disponibilité de mon temps, je vais essayer de vous faire vivre de l’intérieur cette Assemblée 2019, c’est un regard tout subjectif que je vous partage. Merci de porter cette Assemblée dans la prière et la communion avec les délégués.  

Gérard Sagnol, sma