Conférence de Jean-Paul Kpatcha sur l'histoire des pagnes

La mission à travers le pagne

L’Exposition « La mission à travers le pagne »  se tient à la Maison Saint-Yves, 81 rue Mathurin Méheut (St-Brieuc) Du 1er au 30 octobre 2021

Cette exposition est proposée par les pères de la Société des Missions Africaines de Lyon en lien avec la Semaine missionnaire mondiale 2021. Elle nous invite à découvrir comment les tissus traditionnels sont l’expression de dons issus des différentes missions en lien avec L’Évangile et les activités missionnaires exprimées sur ces pagnes.

La mission à travers le pagne, c’est l’envoi, l’annonce de l’Évangile, la fondation des Églises, la rencontre des cultures. Il est aussi question de récits missionnaires, de rencontres entre les cultures et l’Évangile. Les pagnes et les tissus sont aussi des vitraux éclairant le brassage entre la vie sociale, politique, cultuelle et culturelle.

Vu dans la presse locale : Ouest-Francele Télégramme

ci-dessous diaporama de l’exposition :

Nous avons rencontré le Père Jean-Paul Kpatcha qui nous présente cet événement :

« L’origine de cette exposition remonte à 2019, après une première exposition qui a eu lieu à Lyon intitulée : “Cahier de mémoire des activités des missionnaires en Afrique”. Devant le succès de cet événement, la maison des Naudières à Nantes, nous a demandé de reprendre cette exposition à Rezé pour la zone Ouest. L’ancien évêque de St Brieuc résidant à Nantes a été intéressé par cette exposition. Il a demandé à Odile, la directrice responsable de l’animation de la maison St Yves à St Brieuc, d’organiser un événement semblable. Monseigneur Denis MOUTEL, évêque de St Brieuc, nous a invité à lancer cette animation à la maison St Yves pour le mois missionnaire, le mois d’octobre de cette année. Nous avons choisi : “La mission à travers les pagnes” comme titre de cette exposition.

  Nous avons différents types d’animation autour des pagnes. Les pagnes, par eux-mêmes, parlent, nous prenons le temps d’expliquer aux visiteurs le sens de ceux-ci avec les différents symboles, les différents motifs. Nous faisons le parallèle entre ces pagnes et l’art-déco que l’on retrouve dans la chapelle de la Maison St Yves. Tout comme la création des pagnes, l’architecte et les artistes qui ont décoré cette chapelle se sont inspirés de la nature pour créer leurs œuvres. Nous montrons comment les Africains sont partis des éléments de la nature comme source d’inspiration pour créer les motifs des pagnes.

Nous recherchons dans la Bible l’histoire du vêtement. Ainsi dans la Genèse, chapitre III verset 7, nous voyons comment Adam et Eve se sont fait un pagne à partir de feuilles du figuier. Suite à l’exposition, nous proposons aux visiteurs, spécialement aux élèves, un atelier animé par Mina Dadzie, créatrice de mode Togolaise. Elle est descendante d’une grand-mère “Nana Benz” qui vendait des pagnes au Togo. Au cours de cet atelier les visiteurs sont invités à créer des bracelets, colliers, écharpes et habillage de boîtes ou de livres à l’aide de morceaux de pagnes selon le goût de chacun.

Le mardi 5 octobre Jean-Paul Kpatcha a présidé une conférence intitulée : “L’histoire du pagne et son langage”. Nous interrogeons les différentes traditions qui touchent à l’histoire du pagne et son langage. Nous commençons par la tradition biblique et nous rejoignons les récits de la comogonie africaine pour voir comment les Africains, eux-mêmes, retracent cette origine du vêtement à travers les différentes légendes. Il est intéressant de voir comment les récits de la bible sur ce thème rejoignent les récits africains et comment le pagne devient langage.

Au cours de ce mois missionnaire à la maison St Yves, le 15 octobre, Mgr Michel Cartatéguy, sma et archevêque émérite de Niamey, va venir animer une table ronde sur le partage de son expérience dans l’accueil des prêtres étrangers étudiants dans le diocèse de Lyon.

Cette exposition est le début d’un mouvement d’animation autour de la découverte de l’Afrique d’aujourd’hui à travers ses créations. Déjà le diocèse a demandé la crèche sénoufo de l’exposition pour l’animation de Noël autour des crèches du monde. Celle-ci à la particularité d’avoir des statuettes de bois habillées de pagne en tissus. »

propos recueillis par Gérard Sagnol, sma