La vie aux Cartières (Chaponost)

Ça bouge dans la communauté des résidents !

La communauté des pères SMA et des soeurs MCSC connaissent beaucoup de mouvements. Les pères ont accueili le père Francisco Modonamset Wendong. D’origine centrafricaine, Francisco attend de commencer des études en comptabilité en octobre prochain.

Chez les religieuses, Sr Chantal de Labareyre est partie définitivement à Menton le 23 janvier, après 7 ans de présence aux Cartières. Grand merci à Chantal pour ta présence active et fraternelle. Tu vas nous manquer.

Interview de Sr Chantal

Quelles ont été tes missions avant d’arriver aux Cartières ?

Chantal : Comme il y a de longues années de profession religieuse et missionnaire, j’ai fait différentes choses en différents pays. En fait, j’ai vécu une bonne vingtaine d’année en Afrique. De formation infirmière et missionnaire, j’étais mêlée aux questions de soins, en dispensaire ou ailleurs, et aussi tout ce qui est des activités missionnaires: catéchèse, bien sûr, et différentes activités en fonction des besoins du milieu et des missions qui m’étaient confiées. J’ai aussi, pendant un certain nombre d’années, vécu en France, au service de la congrégation dans différents services ; et aussi quelques années en Alsace, comme infirmière à domicile ; mêlée aussi à l’animation missionnaire, bien entendu.

Quand et quelles circonstances t’ont amené aux Cartières ?

Chantal : Les conditions qui m’ont amené aux Cartières ? En terminant une mission de quelques années comme économe à Saint Didier, il m’a été demandé de venir aux Cartières. Ce que j’ai accepté avec joie, connaissant déjà cette maison depuis de longues années.

Quels sont les plus beaux souvenirs de ton séjour aux Cartières ?

Chantal : C’est difficile de répondre. Il y a beaucoup de très bons souvenirs. Il y a eu des fêtes, il y a eu des rencontres, mais surtout j’ai beaucoup apprécié le quotidien et toutes les joies à travers les moments, les journées. J’ai beaucoup apprécié qu’une maison comme celle-ci fonctionne avec des prêtres, des sœurs, des laïcs, des familles, des bénévoles,… Nous vivions vraiment dans l’interculturel, nous vivions aussi l’intergénérationnel, ayant toujours été l’aînée dans cette maison, j’étais ravie. J’ai beaucoup reçu et apprécié toutes les rencontres avec les différents résidents de la maison, avec tous les bénévoles: parc, weekend, préparation des fêtes. Tout ce réseau important des bénévoles que j’aimerais qualifier d’amis, avec lesquels des relations simples et fraternelles pouvaient s’établir. Un sourire d’enfant, une naissance, tout cela était des bons moments pour des religieuses d’être si proches les uns des autres.

Quels sont tes sentiments au moment de quitter les Cartières ?

Chantal : Oh ! C’est tout simple. D’abord beaucoup de reconnaissance au Seigneur pour cette mission que j’ai eue. Beaucoup de gratitude envers toutes les personnes que j’ai croisées, même s’il y a eu des moments un peu plus difficiles, et peut-être des efforts ont été nécessaires pour mieux se comprendre, mais que c’est enrichissant et merveilleux de travailler ensemble dans un même but. Partir des Cartières, comme chaque déplacement, mais il y en a eu un certain nombre dans ma longue vie missionnaire, partir, c’est toujours un petit pincement au cœur, mais on reste en communion d’amitié et de fraternité avec tous ceux de qui on s’éloigne géographiquement, mais non de cœur.

Qui est le père Francisco ?

Je suis Franscisco Modonamset Wendong originaire de Centrafrique. Deuxième fils d’une famille de sept enfants, dont une fille et six (6) garçons. Ordonné prêtre catholique le 4 juillet 2015 à Bangui en Centrafrique dans la Société des Missions Africaines (SMA), j’ai eu pour premier pays de mission, la République Fédérale du Nigeria de 2015-2017 ensuite le Ghana 2017-2020 où j’ai exercé des charges pastorales en paroisse. Voulu par mes supérieurs et consenti par moi-même, je suis maintenant en France depuis octobre 2020 pour les études en comptabilité-gestion, en vue d’une nouvelle facette de la mission au sein de SMA.

Notre fil rouge

En dépit de la crise sanitaire qui continue à perturber le programme établi pour cette année, il nous faut rappeler le fil rouge de cette année, à savoir : notre mobilisation pour les handicapés psychiques de Yadé au Togo. Beaucoup ne l’ont pas oublié, car le mercure des participants continue à monter; il est à 2.955,00 euros (sur 6.000,00 euros soit 49,25% déjà).

Il reste encore un bout de chemin à faire. Mobilisons-nous et mobilisons autour de nous. Pour rappel : merci de faire le chèque à l’ordre de « Missions Africaines Partage » avec mention ‘Projet Yadé’.

Accueil spécial des migrants

Comme vous le savez, les Cartières sont impliquées dans l’accueil des migrants dans la commune, en lien avec l’association Accueil « Migrants Chaponost », mais plus particulièrement dans l’accueil des mineurs non accompagné (MNA).

La grange a été transformée en deux (2) confortables espaces d’accueil dont un dédié aux MNA et l’autre aux femmes en lien avec le mouvement du NID. Un total de 14 personnes y ont été hébergées dont 4 femmes et 10 hommes, pour un total cumulé de 262 hommes-jours. Ils sont originaires de 10 pays, majoritairement africains, mais aussi européens (France, Italie) et asiatiques (Bangladesh). Le premier MNA accueilli dans le nouveau studio s’appelle Doumbia Adama (comme Adam, le premier homme), d’origine guinéenne (image ci-jointe)

Notre agenda
Les nuages à l’horizon ne noient pas nos perspectives. Ainsi donc, notre agenda garde, avec une certaine témérité et optimisme, les activités suivantes :

Février 2021
Dimanche 21 février :
Récollection de carême, animée par le père Antonio Martinès Salésien.
Lieu: Les Cartières, 36 route de la gare, 69630 Chaponost.
Thème : La folie de la croix

Avril 2021
Vend. 02 au dim. 04 avril :
Pâques aux Cartières

Mai 2021
Vendredi 07 mai : Ciné-débat sur les cas psychiatrique en Afrique
 Lieu :  Auditorium de Chaponost situé à la place Georges Clémenceau, 69630 Chaponost
Sam. 29 au dim. 30 mai : Journées d’Amitié aux Cartières.
Les bénéfices de ces journées iront au soutien du projet pour les malades mentaux, au Togo.

Août 2021
Lundi 23 au jeudi 26 août : Université d’été de la famille des Missions Africaines
Lieu : Les Cartières, 36 route de la gare, 69630 Chaponost
Thème : « Quel avenir pour l’homme face aux défis des questions contemporaines bioéthique, écologiques, économiques ? »

Association les Cartières
36, route de la gare
69630 CHAPONOST
04 78 45 21 89
accueil@lescartieres.fr