Home / Les délégués rassemblés à Chaponost

Les délégués rassemblés à Chaponost





Arrivés aux Cartières (Chaponost), les délégués ont commencé leur assemblée Provinciale, ce lundi 13 juin 2016, par une matinée de récollection. Le Père Denis Masselis a donné son enseignement dont voici un résumé  (ci-joint le texte intégral ) :

L’Evangélisation se vit dans l’espérance …

La Source de notre espérance se trouve dans la Révélation de l’Amour du Père pour tous, dans la vie, la passion et résurrection du Christ, dans la présence indéfectible de l’Esprit Saint. Elle se trouve également dans notre cheminement spirituel et dans les événements.

Déjà nos ancêtres dans la foi d’Israël (Amis de YHWE, Prophètes, Psalmistes, Job) ont fait l’expérience de l’action de Dieu dans leur vie et dans celle de ceux qui mettaient leur confiance en Lui.

De même, nos aînés dans la foi chrétienne (apôtres, martyrs, saints) ont découvert l’espérance en affrontant les difficultés de l’existence et en vivant avec le Christ, en communauté chrétienne.

  • Le message biblique n’est pas un dépôt sacré, mais une fontaine de village.

C’est dans l’Ecriture et la Tradition qu’il faut d’abord chercher les fondements de notre foi et de notre espérance chrétienne.

Ecriture : Gen 12, 1 à 9 : Abraham accueille l’espérance que Dieu lui offre.

L’espérance est née le jour où notre aîné dans la Foi, Abraham, a entendu un appel : appel à se mettre en route, appel à quitter ses repères (pays, terre, famille) pour un chemin vers l’inconnu et l’impensable, appel à l’espérance : promesse d’une terre, et d’une nombreuse descendance : « Je ferai de toi une grande nation. Tu seras bénédiction !  »

  • Vivre dans le désir de nous remettre sans cesse en route.
    Etre attentifs à la Présence et à l’Action de Dieu dans notre quotidien.
    dans notre monde, dans l’Eglise, dans la S.M.A.
    Malgré l’épreuve personnelle du réel et des contrariétés
    de l’inconnu de l’avenir de notre Province, entendre l’appel à espérer. 
  • Romains 4, 18-22…. en parallèle avec l’aventure d’Abraham

Parce qu’il fait confiance à un Dieu qui tient promesse, Abraham a eu confiance en l’avenir. Il est le modèle biblique de l’espérance. St Paul écrit que notre ancêtre dans la Foi « a cru et espéré alors que tout espoir semblait vain. »

  • Traverser les inquiétudes et les questionnements en sachant que le Seigneur est avec nous comme il l’a été avec Abraham.
  • L’ouverture au don de l’espérance offert par Dieu est notre réponse.
  •  Jérémie 29, 11-14 :  » Je veux vous donner un avenir à espérer. »

Jérémie envoie une lettre aux exilés après la première déportation. Il annonce que le peuple retournera à Jérusalem, au terme d’une longue attente.
Ce message est difficile à croire pour les contemporains de Jérémie.

Un prophète est particulièrement nécessaire en période de crises. Aujourd’hui le rôle du prophète est de dénoncer les malheurs dont sont victimes les plus faibles. Il met en évidence les dysfonctionnements de la société et de l’Eglise et interpelle les autorités. Un prophète se distingue par sa lucidité, la force de sa conviction, son courage. Cf. Pape François

 » Laudato Si  » du pape-prophète François est un message d’espérance pour ce XXI° S. 

  • Ezéchiel 37, 1… La vision des ossements desséchés.

Cette vision annonce la renaissance d’un peuple complétement détruit. Vif contraste entre les vieux ossements tout secs et les corps pleins de vie.
Pour espérer il faut recevoir le souffle de Dieu.

  • La patiente fidélité du Seigneur est une espérance qui donne la vie.
  • La puissance libératrice de Dieu nous arrache au pessimisme, au découragement.
  • L’espérance ne donne pas de solutions mais elle ouvre des passages.
  • Psaume 23 (22) : Le Seigneur est mon berger.

La vie humaine, personnelle et communautaire, n’est pas un voyage solitaire. Le Seigneur accompagne le croyant qui lui fait confiance.

Ce psaume nous conduit aux sources du renouveau spirituel fondé sur la confiance-espérance.

  • Luc 4, 16 – 28 : le Bonheur, c’est pour quand ?

Jésus donne un contenu à l’Espérance.

Eprouver des manques et des désirs fait partie de la vie humaine. La Parole d’Isaïe expliquée par Jésus annonce la réalisation de la Promesse de Dieu : un monde nouveau où chacun peut vivre le bonheur, la libération et la dignité pour les pauvres et les exclus.

Ce bonheur est possible dans la vie de quiconque travaille avec le Christ.

  • Là où je vis rendre les autres heureux, les aider à vivre l’espérance.
  • Luc 24, 13-35 * Compagnons d’Emmaüs : Apprendre l’absence-présence.

Un temps est nécessaire pour comprendre que Jésus est bien vivant.
Jésus propose aux disciples de relire l’Ecriture à la lumière de son passage de la mort à la vie. Tout s’éclaire.
Cette rencontre avec le Ressuscité ranime leur espérance. S’arrêter à la mort de Jésus conduit au désarroi, croire en sa Résurrection conduit à l’Espérance.

  • Etre un lecteur familier de la Bible. 
  • Jésus accompagne le lecteur aussi longtemps que ce dernier ne l’a pas reconnu  
  • Plusieurs manières de lire la Bible.

Mais il y a une expérience à vivre quand l’Esprit de Dieu rend ces Ecritures vivantes. 

 » L’espérance ne suppose pas que l’homme ne s’écroule jamais …mais qu’il refuse de rester à terre.  »     J.Wresinski –  » Les pauvres, rencontre du vrai Dieu  » Cerf 7-9 et 119-120 

« Abraham ne savait pas où il allait mais il savait avec qui il allait.  » P. Arrupe s.j

Denis Masselis, sma