Home / Mois Missionnaire Extraordinaire

Mois Missionnaire Extraordinaire





Plusieurs évènements vont se produire en France en octobre 2019 pour le mois missionnaire !
Plus d’infos à venir !

Devenir disciple missionnaire

« Avance au large ! » Luc 5,4

« La foi s’affermit lorsqu’on la donne. » Pape François

« Soyons l’Eglise en sortie. » Pape François

« Quinze charbons, un seul est allumé, trois ou quatre le sont à demi, les autres pas. Rapprochez-les c’est un brasier. Qu’elle est belle cette charité qui fait d’une multitude de personnes de tout âges, de toutes conditions, une seule famille dont Marie est la Mère. » Pauline Jaricot

________________________________________________________________________________

Prière d’un enfant disciple-missionnaire

Seigneur, aide-nous à marcher avec toi et à devenir « disciple-missionnaire » dans le monde d’aujourd’hui.

Ouvre nos coeurs à ton amour.

Ouvre nos yeux sur les enfants qui vivent tout près de nous et dans le monde entier ; ceux qui connaissent des difficultés, sont malades ou ne vivent pas dans la paix.

Aide-nous à prendre soin de ceux qui ont besoin de nous et à annoncer la Bonne Nouvelle de ton Fils Jésus chez nous, à l’école, partout où nous allons et jusqu’au bout de la terre !

Nous te faisons cette prière, Seigneur.

Nous savons combien tu nous aimes toujours.

Amen

________________________________________________________________________________

Synthèse de la lettre apostolique « Maximum Illud » du pape Benoit XV.

Benoit XV, écrivant sa lettre apostolique « Maximum illud » en 1919 à la fin de la première guerre mondiale qu’il définit de « massacre inutile » veut donner un nouvel élan missionnaire à l’Eglise.

Le Pape relance l’activité missionnaire de l’Église en mettant en garde contre les nationalismes qui gagnent du terrain.

Il demande à tous les acteurs de la mission de s’engager davantage dans la mission « ad gentes » à travers une vie exemplaire et porter ainsi au monde et à tous, la Bonne Nouvelle de Jésus. Il définit le rôle de chaque ouvrier de l’Evangile dans le champ de la mission au milieu de ceux qui n’ont pas été évangélisés.

Les évêques qui sont responsables des Eglises naissantes sont appelés à « être l’âme de leur mission ».

Pour cela  l’évêque :

  • sera pour tous et spécialement pour les prêtres un « père ».
  • évitera de s’enfermer dans les Eglises qu’il aura créées en se satisfaisant des bienfaits de son œuvre.
  • ira toujours plus loin pour faire naître des communautés nouvelles. L’Église est missionnaire lorsqu’elle est en mouvement.
  • devra impérativement « former et organiser le clergé indigène ».
  • Les prêtres doivent être de véritables apôtres. Benoit XV les invite à faire corps avec le peuple vers lequel ils sont envoyés.

A cet effet le prêtre :

  • apprendra la langue du pays car il se doit d’être « à tous ».
  • respectera les coutumes et ne s’indignera pas de ce qu’il ne comprend pas. 
  • vivra simplement et humblement, détaché des biens matériels pour ne servir que les « intérêts du Christ ».
  • se formera intellectuellement sur les « sciences sacrées et profanes ».
  • aura une vie sainte et irréprochable « Celui qui annonce Dieu doit être l’homme de Dieu… »
  • sera habité par les sentiments du Christ se donnant aux autres jusqu’au martyr, tout en sachant que ce n’est pas lui qui convertit mais « Dieu seul ».

Les religieuses n’ont droit qu’à un tout petit paragraphe. Benoit XV rappelle que « dès le début du christianisme on a vu les femmes donner aux prédicateurs de l’Evangile le concours de leur zèle. » Le Pape ici leur rend hommage et les encourage à travers leurs activités sociales et éducatives à être au service de la mission de l’Église.

Enfin Benoit XV s’adresse à « l’ensemble des fidèles » pour rappeler leur mission de baptisés et leur « devoir sacré pour aider les missions de trois manières » : 

  • En priant par une prière « humble et persévérante ».
  • En suscitant des vocations missionnaires chez les jeunes.
  • En soutenant financièrement « l’oeuvre des missionnaires ».

Le pape encourage les mouvements de laïcs comme celui fondé par Pauline Jaricot pour le service de la mission.

Michel Cartatéguy,sma

________________________________________________________________________________

Le mois d’octobre 2019 sera le « Mois missionnaire extraordinaire octobre 2019 », comme l’a annoncé le pape François durant l’Angélus du 22 octobre 2017 « afin d’alimenter l’ardeur del’activité évangélisatrice de l’Église ad gentes ». C’est ce qu’a souhaité le Pape dans la lettre qu’il a adressée au cardinal Fernando Filoni, préfet de la Congrégation pour l’évangélisation des peuples, évoquant l’approche du centenaire, le 30 novembre 2019, de la promulgation de la lettre apostolique Maximum Illud de Benoît XV. Par cette lettre, Benoît XV a voulu replacer l’Évangile et son annonce au centre de l’engagement missionnaire.

Le pape François réaffirme donc l’implication de toute l’Église dans l’élan missionnaire, tel que l’a souhaité le concile Vatican II, une action qui implique un renouveau de l’Église précisément dans un sens missionnaire.

Pour le cardinal Filoni, « si une personne aime, elle établit tout de suite des relations. Elle téléphone, elle rencontre, elle écrit, elle a le désir de sortir. Tout ce qui se fait par amour crée une relation fondamentale. La nature missionnaire, si elle naît d’une foi qui aime, est relation ». L’action missionnaire est le paradigme de toute œuvre de l’Église et, de ce point de vue, les conférences épiscopales, les diocèses du monde et tous les mouvements doivent se constituer en état permanent de mission : « Il n’existe aucun aspect de notre activité qui ne se rapporte pas à la Mission », réaffirme le préfet.

 

THÈME D’OCTOBRE 2019

Le thème du Mois missionnaire extraordinaire (MME) d’octobre 2019 est « Baptisés et envoyés : l’Église du Christ en mission dans le monde », c’est-à-dire la Mission conçue comme proposition de foi que Dieu fait à l’Homme. Mgr Giampietro Dal Toso, président des Œuvres pontificales missionnaires (OPM) explique : « Nous ne pouvons conjuguer la Mission que comme proposition de foi, qui part de Dieu, qui vient à notre rencontre par son fils Jésus-Christ, et qui s’en remet à la liberté de l’Homme. Dieu ne s’impose pas, il propose ». Parler aujourd’hui de baptisés et d’envoyés signifie que chaque baptisé, à son niveau, peut être missionnaire, peut être l’instrument de la proposition que Dieu veut faire à l’Homme, grâce à son témoignage personnel, par la prière et par son offrande.

 

NOUVEAU SITE WEB

Nombreuses sont les initiatives nées pour faire connaître la beauté et les actions du MME octobre 2019 à partir du site www.october2019.va qui est présenté aujourd’hui en conférence de presse. « Ce site a été créé pour promouvoir et animer le MME d’octobre 2019, de façon à contribuer à inspirer les temps de prière et la réflexion sur la missio ad gentes de tous les chrétiens, grâce aux contenus multimédias qui y seront insérés », explique le père Fabrizio Meroni, secrétaire général de l’Union pontificale missionnaire (UPM), directeur du CIAM (Centre international d’animation missionnaire) et de l’Agence Fides. « Nous n’avons pas un produit à vendre, mais la vie divine à communiquer à tous, quel qu’il soit, à temps et à contretemps ».

Sur ce site, des sections seront dédiées à différentes thématiques comme la présentation, la description et les approfondissements les plus importants consacrés au MME. On y trouvera aussi des textes du Magistère et des OPM. D’autres espaces seront dédiés aux « Témoins », avec des histoires de bienheureux, de saints et de martyrs, d’hier et d’aujourd’hui, et à la « Formation », avec des textes pouvant inspirer des parcours d’animation missionnaire. La section « Voix du Monde » est dédiée à la mission d’aujourd’hui et comporte des témoignages et des écrits des missionnaires et des responsables des OPM dans les différents pays.

 

LE GUIDE

Le Guide pour le MME octobre 2019 peut également y être consulté. Ce guide est une réalisation et une initiative de la Congrégation pour l’évangélisation des peuples et des OPM. Il rassemble des textes provenant du monde entier et s’adresse aux chrétiens du monde entier. Sa réalisation a été rendue possible grâce à la médiation des directions nationales des OPM présentes dans les différents pays. Le but de ce Guide est de servir les besoins de formation et d’animation missionnaires des différents diocèses, en préparant les fidèles à vivre le MME voulu par le pape François.

Ce Guide vise à inspirer la créativité des Églises locales et de leurs fidèles pour affronter les défis inhérents à l’Évangélisation à partir de la missio ad gentes et de leur contexte, sans avoir la prétention d’être exhaustif ni de présenter une réflexion théologique ou catéchétique systématique sur la Mission.

Les différentes parties qui composent le Guide correspondent aux dimensions spirituelles que nous a indiquées le Saint-Père en décrétant ce Mois missionnaire extraordinaire : la rencontre personnelle avec Jésus-Christ vivant dans l’Église, le témoignage de saints et de martyrs de la Mission, la formation catéchétique à la mission et la charité missionnaire. L’ouvrage est publié en anglais, en italien, en français, en espagnol et en portugais. Il est disponible à partir d’aujourd’hui sur le site et peut être téléchargé, mais uniquement dans la version italienne, en format PDF. D’ici la fin de l’année, les quatre autres langues seront insérées et la distribution du Guide en version papier aura lieu à partir du mois de février 2019.

 

LE LOGO

Le MME octobre 2019 sera également caractérisé par un logo adopté spécialement pour cet événement. Il s’agit d’une Croix missionnaire dont les couleurs traditionnelles évoquent les cinq continents.

La Croix est l’instrument et le signe efficace de la communion entre Dieu et les hommes pour l’universalité de la Mission : elle est lumineuse, riche en couleurs, signe de la victoire et de la résurrection.

Le monde est transparent, car l’action évangélisatrice ne connaît ni barrières ni frontières : elle est le fruit de l’Esprit Saint. La charité chrétienne et le monde transfiguré dans l’Esprit surpassent les distances et ouvrent le regard de notre esprit et de notre cœur.

Les mots baptisés et envoyés, qui accompagnent l’image, indiquent les deux éléments caractéristiques de tout chrétien : le baptême et l’annonce.

Les couleurs de la Croix sont les couleurs traditionnellement attribuées aux cinq continents : le rouge pour l’Amérique, le vert pour l’Afrique, le blanc pour l’Europe, le jaune pour l’Asie et le bleu pour l’Océanie. Le rouge rappelle le sang des martyrs du continent américain, semence pour une vie nouvelle dans la foi chrétienne. Le vert est la couleur de la vie et symbolise la croissance, la fécondité, la jeunesse et la vitalité ; le vert est en outre la couleur de l’espérance, une des trois vertus théologales. Le blanc est le symbole de la joie, commencement d’une vie nouvelle dans le Christ : c’est le défi lancé à la vieille Europe, pour qu’elle soit capable de se réapproprier la force évangélisatrice qui l’a engendrée grâce à tant d’Églises et de saints. Le jaune est la couleur de la lumière, qui s’alimente en invoquant la vraie Lumière. Le bleu est la couleur de l’eau de la vie qui nous désaltère et nous restaure au long du chemin qui mène à Dieu ; c’est la couleur de notre ciel, signe de la demeure de Dieu avec nous les hommes.

 

VIDÉO

Une vidéo institutionnelle sur le MME octobre 2019 a également été réalisée. Un extrait d’environ deux minutes est disponible. La vidéo sur le sens de la Mission aujourd’hui est un voyage à travers les continents : Sri Lanka, Japon (Asie); Équateur, Mexique, États-Unis (Amérique); Terre-Sainte; Ghana, Ouganda, Kenya, Tanzanie (Afrique); Australie (Océanie).

 

Source OPM Canada