Home / Voeux perpétuels de Sr Paulette Afi Manavi Modzinou, nda

Voeux perpétuels de Sr Paulette Afi Manavi Modzinou, nda



soeur paulette


La paroisse Saint Antoine de Gerland (Lyon) a accueilli, ce dimanche 9 septembre 2018, la célébration solennelle des voeux perpétuels de la sœur Paulette Afi Manavi Modzinou, de la congrégation des sœurs Notre Dame des Apôtres (NDA).

La sœur Paulette est née le 29 juillet 1988 au Togo. Elle est la dernière d’une fratrie de six enfants comprenant cinq filles et un garçon. Son enfance fut marquée par des engagements dans plusieurs mouvements d’Église, qui ont suscité sa vocation à la vie religieuse : servants d’autel, Cœurs-vaillants – Âmes-vaillantes (CVAV). Ses parents l’ont accompagnée par des conseils divers et par une éducation chrétienne catholique. 

En 2009, Paulette rejoint la congrégation des Sœurs Notre-Dame des Apôtres et prononce ses premiers voeux le 28 juillet 2012. Elle est alors envoyée en mission, d’abord pour deux ans au Ghana, puis pour trois ans au Niger, au service de l’éducation de la jeunesse, l’un des charismes fondateurs des sœurs nda. En septembre 2017, sœur Paulette est envoyée en France pour des études d’économie sociale et familiale à Adonis, établissement d’enseignement supérieur situé dans le 3e arrondissement de Lyon.

En commentant l’évangile du jour (Mc 7, 31-37), le cardinal Philippe Barbarin qui a présidée la célébration, a invité la sœur Paulette ainsi que sa congrégation à s’ouvrir au travail de l’Esprit-Saint. C’est la même ouverture qui a permis à sœur Paulette de répondre à sa vocation, avec Marie mère de Jésus. Sœur Paulette a également été invitée à boire à la source : Jésus Christ, sauveur du monde. Parmi les concélébrants, il y avait plusieurs prêtres des Missions africaines (SMA), dont le père François du Penhoat, Supérieur provincial de Lyon, et Mgr Michel Cartatéguy, archevêque émérite de Niamey (Niger). 
Lors de la présentation des dons, la sœur Paulette a offert au Seigneur un vase en argile pour représenter sa vie religieuse, tout en soulignant que, comme l’argile dans les mains d’un potier, elle s’offre à Dieu pour qu’il la façonne. Ce vase en terre sans eau a tendance à développer des fractures et des fissures. Parfois, les gens oublient sa fragilité, ne prêtant pas trop attention à son usage principal : porter de l’eau. Il est au service du bien commun. Il représente la beauté et la fragilité de la vie religieuse ! En cas de fracture ou de fissure, Sr Paulette a demandé à Dieu d’être miséricordieux envers elle.
À la fin de la célébration, sœur Paulette a, dans un discours rempli d’émotion, rendu hommage à ses parents décédés pour leur éducation, et remercié tous ceux et toutes celles qui l’ont accompagnée tout au long de sa formation.

 

P. Dominic Wabwireh, sma