Home / Ça déménage au “150”

Ça déménage au “150”





Le couloir du premier est encombré de meubles, matériel et autres affaires. Que se passe-t-il ? Plusieurs bureaux sont évacués pour faire peau neuve et accueillir le nouveau Conseil Provincial. En effet pour la rentrée scolaire, le nouveau Conseil Provincial va quitter définitivement Paris pour venir s’installer au “150”. C’est en quelque sorte un retour aux sources.

En effet, dans les années 70, le Conseil Provincial a quitté la grande maison du “150” pour venir s’installer rue Miguel Hidalgo, dans le 19ème à Paris. Le “150” abritait alors le grand séminaire et l’équipe Provinciale avec tous les services annexes. Jugeant une présence nécessaire à Paris, qui comptait déjà une maison procure, rue Crillon, le Conseil est venu s’installer dans la capitale.
Est-ce un retour en arrière, un repli sur soi ?
Aujourd’hui, la Province de Lyon a bien diminué en nombre, les déplacements entre Paris et Lyon, grâce au train, sont assez aisés ; le projet de redonner un nouveau dynamisme et une dimension internationale à la maison “mère” des Missions Africaines et le soucis de réduire les dépenses ont contribué à ce choix.
C’est un nouveau souffle qui est proposé au “150” avec le souci de poursuivre l’action missionnaire au service de l’Afrique et des Africains selon le charisme de notre Fondateur.
Déménager toute une maison n’est pas simple. Déjà, des pièces en sous-sol ont été aménagées pour accueillir les archives. Au premier, se trouveront les bureaux du Conseil Provincial.
Une nouvelle figure, est apparue dans nos murs depuis quelques mois, c’est M. Gilles Biousse d’Amibricotech, il est en charge des petits travaux et entretiens divers pour la maison. Il est pour nous une aide précieuse dans ce nouveau projet, nous le voyons chaque jour à la tâche.
Quelle sera l’image de la nouvelle maison du “150” ? Nous la découvrirons tout au long de l’année. Des groupes (paniers) de réflexion se sont mis en place pour rêver l’avenir et surtout pour mettre en place les conditions idéales pour rendre cette maisons plus accueillante, plus ouverte et donc plus missionnaire dans laquelle tous les résidents sont impliqués.

Quelques images