Home / Discours de Clôture de l’Assemblée

Discours de Clôture de l’Assemblée





Chers confrères,
Nous arrivons à la fin de cette assemblée provinciale, alors tout d’abord, permettez-moi d’exprimer ma gratitude à chacun d’entre vous pour cette semaine que nous avons vécue ensemble.

Merci à tous ceux qui ont fait possible cette assemblée, bien sûr à toute l’équipe des Cartières : merci pour les bouquets, si colorés et si souvent renouvelés, merci pour la disponibilité de chacun d’entre eux pour nous aider ou nous servir, merci aussi pour leur prière à nos côtés ou pendant nos travaux.
Je voudrais, tout d’abord, et en votre nom à tous remercier le P. Gaby : quinze ans au service de l’administration de la SMA, comme Régional de Côte d’Ivoire, vice provincial et provincial à Paris, ce n’est pas petit ! Merci pour ta simplicité et ta proximité, merci pour le travail abattu.
Un très, très grand merci aussi, au P. Bernard Favier. Il quitte le poste de secrétaire de la Province après dix sept ans et une tâche immense accomplie : informatisation des écrits de Mgr de Brésillac, classement de nombreux dossiers sans oublier la biographie complète des confrères de la Province. Il suffira aux successeurs d’ajouter quelques nouveaux chapitres pour ceux qui vont vivre encore longtemps ! Merci à toi pour ton souci du détail, ta discrétion et ta persévérance à cette tâche.

Une page de l’histoire de la Province vient de se tourner. Bientôt, on dira « quand le Conseil était à Paris »… De retour au 150, voilà une équipe qui allie l’ancien et le nouveau : Merci à toi Laurent pour accepter de continuer ce chemin de service, merci aussi à toi Vincent, tu as encore bien du pain sur la planche. Bienvenue à Michel Cartateguy dans cette nouvelle équipe provinciale ; merci d’avoir accepté ce service. Bienvenue aussi à Joseph Moulian, au secrétariat, nous avons bien besoin de votre énergie, à tous les deux !

Je ne voudrais pas déjà arrêter ces mercis. Je voudrais dire toute notre gratitude à nos jeunes confrères, issues des « nouvelles entités » qui sont au service de notre Province. Nous savons le sacrifice qu’ils font pour venir travailler ici et annoncer l’Evangile dans un environnement qui n’y porte guère.
Merci à nos confrères en Mission, et spécialement ceux qui ont accepté de repartir en Afrique, malgré leur âge, témoignant ainsi que l’Afrique est encore le cœur de notre Mission. Merci aussi à ceux qui continuent à travailler dans les services de la Province, vous êtes toujours discrets et pourtant si utiles !

Merci à vous aussi, nos aînés ; Vous nous avez guidé sur le chemin missionnaire, et, consciemment ou non, nous nous rappelons de votre présence rassurante quand nous nous aventurons sur de nouveaux chemins. Nous savons aussi, que quand la flamme de la vie vacille, le témoignage qui est donné devient plus profond et vrai ! Aidez-nous à vivre davantage en profondeur et plus confiants dans la Providence, nous aussi !

Cette assemblée voulait être le prolongement de celle de 2013. Un chapitre important, il y a 3 ans était de « créer une famille SMA ». Divers évènements ont eu lieu durant ces trois années qui ont été comme des signes de l’Esprit nous disant que nous étions vraiment dans sa mouvance en voulant cela. Nous avons senti cet Esprit d’unité souffler ces jours-ci: la famille des Missions africaines essaie de vivre et de construire quelque chose en commun… Que cet Esprit qui nous a poussés nous accompagne dans les années à venir !

Deux aspects me paraissent importants à relever, dans le travail de cette assemblée, qui touchent notre témoignage missionnaire, partout où nous nous trouvons : l’attention aux migrants et une vie de dialogue fraternel avec nos frères musulmans. Nous savons que nous allons à l’encontre du mouvement naturel du monde d’aujourd’hui, où l’on érige allègrement des nouvelles frontières et on oppose des civilisations. Nous avons la certitude que cet engagement que nous voulons poursuivre fermement va dans le sens du Règne de Dieu.

Nous nous sommes proposés de continuer le travail de renouvellement des structures de notre Province pour un plus grand service et témoignage missionnaire et pour une fécondité renouvelée. D’aucuns vont peut-être s’exclamer en disant comme Sarah à l’annonce de la promesse d’une nouvelle vie : « A mon âge, est-ce bien possible ? » Laissons de côté ce rire nerveux, mélange de découragement et de peur pour que l’Esprit vienne nous visiter et nous aider à accueillir sa vitalité dont nous avons tant besoin pour commencer ce nouveau chapitre de l’histoire de notre Province.

C’est l’obstination de Mgr de Brésillac à créer cette Société qui a permis qu’elle naisse, c’est la persévérance dans l’adversité du P. Planque qui a fait qu’elle a grandi, c’est le sacrifice d’une longue chaîne de confrères qui a produit cette moissons d’Églises en Afrique. Aujourd’hui encore, le monde a besoin de Dieu, et de pieds qui portent sa Bonne Nouvelle. Ne nous laissons pas emporter par le pessimisme ou le découragement mais continuons nos efforts pour vivre notre service missionnaire dans nos différents contextes. Demandons au Père un Esprit de créativité et de persévérance. C’est de nouveau le temps de semer comme nos grands devancier, ayons la même foi et la même confiance : Réjouissons-nous d’avance car d’autres récolteront là nous où nous aurons semé.

Je souhaite que nous puissions tous dire merci au Seigneur d’avoir été confié à cette famille missionnaire ; qu’avec l’aide du Seigneur, la SMA aide chacun à s’épanouir.

Confiant dans l’Esprit qui nous guide et nous accompagne, je déclare clôturée cette assemblée.

François du Penhoat, provincial sma