Jean Comby

En souvenir du Père Jean COMBY

Le père Jean Comby, éminent professeur de l’histoire de l’Eglise s’est éteint le jeudi 21 mai (jours de la solennité de l’Ascension) à l’âge de 89 ans, après un long combat avec plusieurs cancers.

Né en mars 1931, le père Comby a été ordonné prêtre du diocèse de Lyon en 1959.

Pendant ces 61 années de ministère, le père Comby s’est distingué comme enseignant et professeur dans les séminaires, des universités et des centres de formation de catéchistes. Auteurs de plusieurs ouvrages sur l’histoire du christianisme, de l’Eglise, de l’évangélisation et des missions, le père Comby a aussi publié sur le dialogue interreligieux et interculturel. A travers son style d’écriture simple, le père Jean Comby a su rendre l’histoire de l’Eglise accessible à tout lecteur. Deux de ces ouvrages, « Pour lire l’Histoire de l’Eglise » et « Vingt siècles d’évangélisation » ont été réédités et traduits en plusieurs langues. Plusieurs de ses anciens étudiants et collaborateurs reconnaissent en lui, « un modèle de clarté et de pédagogie » et selon Claude Prudhomme, le Père Comby « soigne son écriture…il donne accès aux sources »[1].

En plus de l’enseignement, le père Comby s’est aussi donné à la recherche et aux activités pastorales. Il a participé activement aux travaux de Centre de Recherche et d’Echanges sur la Diffusion et l’Inculturation du Christianisme (CREDIC) dès sa fondation avec Jacques Gadille. En plus de son engagement aux réunions préparatoires de l’organisme, il a aussi assuré son secrétariat pendant plusieurs décennies. Il est resté pendant longtemps actif dans le CREDIC jusque tard dans sa maladie.

Prêtre du diocèse de Lyon, où il a exercé ses activités, le père Comby était aussi un missionnaire convaincu et engagé. Dès ses premières années de ministère, il s’est généreusement rendu disponible au séminaire des Missionnaires Africaines de Lyon où il a partagé sa passion pour l’évangélisation à plusieurs générations de futurs missionnaires en Afrique. Ils sont nombreux à parler de lui, non seulement comme un professeur compétant et passionnant, mais aussi comme un frère, capable d’inspirer des liens de fraternité avec tous. L’on pense que c’est à cause de participation à la formation SMA qu’il s’est investi à l’histoire de la mission.

En plus de son engagement d’enseignant aux Missions Africaines, il a aussi participé aux réflexions sur différents thèmes concernant la mission et à la rédaction de l’histoire de la SMA. Son article « Formation, esprit et méthodes missionnaires de la Société des  Missions Africaines, de la fondation à 1914 »[2] publié en l’occasion des 150 ans la SMA montre sa profonde connaissance et de l’histoire de la l’institut et des actions des missionnaires. Pour plusieurs missionnaires sma de la Province de Lyon, Jean Comby était de la famille. C’est ainsi qu’en 2009, il a été reconnu officiellement membre honoraire SMA par le Supérieur, représenté à Lyon par le père Pierre Richaud, supérieur provinciale sma de Lyon. Dans son message de condoléance du jeudi 21 mai 2020 à Mgr. Michel Dubost, administrateur apostolique du Diocèse de Lyon, le père François du Penhoat, actuel Supérieur Provincial de  Lyon, reconnait dans le père Comby un membre honoraire qui a « été très présent auprès de nous » missionnaires SMA. 

Homme de cœur et de lettre, Jean Comby demeurera longtemps dans le cœur de toutes les personnes qui l’ont rencontré physiquement dans les milieux académiques et pastoral dans les paroisses de Lyon. Il a continué à célébrer l’Eucharistie dans les Eglises malgré sa santé défaillante et les douleurs qu’il supportait avec sérénité. Il a écrit 6 Livres,  coécrit plusieurs publié articles. Grace à ce riche travail, il restera aussi vivant pour les générations qui auront plaisir à se cultiver en le lisant. Il n’y a pas de doutes ses grandes qualités humaines et intellectuelles manqueront à beaucoup.

Interview du Père Jean Comby

Article du P. Jean Comby : FORMATION, ESPRIT ET MÉTHODES MISSIONNAIRES DE LA SOCIÉTÉ
DES MISSIONS AFRICAINES DE SA FONDATION À 1914

[1] Cf. Christian Ponson, « L’Histoire en christianisme. Hommage à Jean Comby, Textes réunis par Jacques Gadille et Daniel Moulinet, Lyon, Profac, 2002, 115 p. », Chrétiens et sociétés [En ligne], 11 | 2004, mis en ligne le 17 mars 2011, consulté le 25 mai 2020. URL : http://journals.openedition.org/chretienssocietes/2570

[2] CoulonPaul, Comby Jean et al « les 150 ans de la Société des Missions Africaines », Paris Karthala Revue Histoire et Missions Chrétiennes n°2, 2007, 198p.

Père Basil Soyoye, sma


Jean était un grand ami depuis que nous nous étions connus en 1963 lorsqu’il commençait d’enseigner l’Histoire de l’Église au séminaire des missions africaines à Lyon, alors qu’il enseignait l’histoire au petit séminaire de Lyon sis à côté de la cathédrale. Que d’ouvrages de sa bibliothèque ne m’a-t-il pas prêtés en particulier les biographies sur tous les « dissidents » tels Wicliff ou John Huss, et Luther et Calvin. Je me souviens avoir passé un examen oral simplement en faisant le compte rendu de mes lectures. Il était très apprécié de tous et faisait l’unanimité des séminaristes par la qualité de ses cours et sons sens de la pédagogie. 

Grâce à Jean et à Joseph Hardy SMA, j’ai développé, à la même époque, un grand intérêt pour la connaissance des Pères de l’Église et leurs écrits, ce qui nous a amenés par la suite à quelques rencontres rue Sala ou chez des amis lyonnais de Sources Chrétiennes, lieu d’élection pour ses recherches, de notre frère Michel Dujarier.

Nous nous sommes retrouvés avec Jean autour de Jacques Gadille, autre grande figure universitaire de Lyon, lorsque, directeur du Musée Africain de Lyon 2002-2009, je participais à la rédaction de Missi comme membre du comité de rédaction essayant en vain de sauver du naufrage cette merveilleuse revue sj. lyonnaise.

C’est aussi au CREDIC fondé par Jacques Gadille que nous nous sommes côtoyés à plusieurs reprises, pour la recherche sur l’histoire de l’Église, lieu de travail et de réflexion aussi d’une de nos confrères défunt Pierre Trichet.

Jean m’a accompagné fraternellement de son amitié et de son savoir-faire pendant de longues années dans ma vie ecclésiale et missionnaire, m’aidant à m’interroger « autrement », me permettant de décrypter la dimension biblique « du sens de sens de l’avenir » à travers les récits ethnographiques que je lui rapportais de mes découvertes des cultures africaines.

Enfin notre amitié était telle et son intérêt pour la SMA était si réel que je lui ai proposé de nous rejoindre comme membre honoraire : si vous aviez pu mesurer l’expression de sa joie !

Jean a été un grand homme d’Église et un humble serviteur de Dieu. Qu’il repose dans la Paix du Seigneur et continue de faire vibrer et briller en nos cœurs la vitalité de l’Église universelle dans sa belle diversité.

Père, Michel Bonemaison, sma
Rome, le 23 mai 2020