Home / Père Emile à Lourdes

Père Emile à Lourdes



Affiche - photo de groupe - Lourdes


Au cœur de l’animation missionnaire à Lourdes

Lourdes est située au cœur des Hautes-Pyrénées, à une altitude de 450 m, dans le département français. Ses premiers établissements humains remontent à l’époque romaine, mais elle devint célèbre à partir du 11 février 1850, date à laquelle la jeune Bernadette Soubirous eut, dans la grotte de Massabielle, 18 apparitions de Marie, l’Immaculée Conception. Depuis lors, Lourdes est devenu un lieu de pèlerinage qui accueille plusieurs milliers de pèlerins chaque année. Le 15 août dernier, les médias ont dénombré 25 000 pèlerins. Lourdes est devenue aussi pour l’Eglise, un lieu d’animation missionnaire et vocationnelle.

3 semaines d’animation au pavillon missionnaire

Nous formions une communauté de trois continents : 1 de l’Afrique, 1 de l’Océanie et 2 de l’Asie. Notre pastorale consistait à présenter aux pèlerins le visage universel de l’Eglise, une Eglise toujours Une, Catholique et Apostolique. Nous éveillons encore plus la conscience missionnaire de chaque baptisé et son engagement dans l’Eglise à travers : la prière, la rencontre et le partage. Pour ce fait, nous disposons d’une salle vidéo dans laquelle nous présentons des films et des images qui suscitent des commentaires, des enseignements et des engagements des uns et des autres. Ce sont des petits temps de partage de 5 à 15 mn maximum. C’est une pastorale admirée par tous ceux et celles qui nous ont consacré un petit bout de leur temps. Nous lisons plus de joie sur les visages et le sourire aux lèvres de ceux et celles-ci à la suite de nos partages. J’ai noté que beaucoup de pèlerins ont soif de découvrir de nouvelles choses dans cette mission de l’Eglise : laïcs, prêtres, religieux et religieuses. Notre mission consistait là d’ajouter quelques ingrédients dans la joie des pèlerins pour qu’ils se sentent plus enrichis.

Des défis à relever

Il faut souvent accepter les humeurs de certains pèlerins. Certains ne répondent pas à nos salutations et éprouvent du dédain à cette pastorale malgré notre enthousiasme. Mais c’est ainsi la mission. Nous avions moins de temps de repos dans la journée puisqu’il faut presque toute la journée ouvrir les bras pour accueillir ceux qui s’intéressent à nous, avec les différentes langues que nous utilisons pour attirer leur attention : vietnamienne, tamil, anglaise, allemande etc. Cette expérience me faisait toujours penser à cette expression congolaise : « Na mambu ya Zambé vacance ikélé vé » qui veut dire « Dans les affaires de Dieu, il n’y a pas de vacances ».

La famille SMA

Malgré ces défis qui semblent rendre notre tâche difficile, j’ai eu la chance d’être toujours proche de ma famille sma, bien que Lourdes soit loin de Lyon. J’ai eu la grande joie de recevoir la visite du Père Joseph Moulian et de sa grande sœur, au pavillon missionnaire, en ses 42 ans de sacerdoce, le 10 août dernier. Quel honneur ! Bien plus, j’ai visité la famille de Mgr Michel Cartatéguy, son église d’origine, la maison de la famille du père Jean Landarretche, mon 1er directeur spirituel avec comme guide le Père Xipri Arbelbide, un autre SMA de la région. J’ai été impressionné par la langue parlée dans ce pays- appelée : « le Basque ». J’ai retenu un mot simple mais très significatif que j’exprime à vos endroits : « Milesker » qui veut dire « Merci ».

Toutes ses expériences m’ont donné à réfléchir sur le visage de l’animation missionnaire à Lyon. L’expérience missionnaire à Lourdes est possible ici à Lyon : aux 150 Cours Gambetta comme à Chaponost. Avec la bonne volonté qui anime la famille SMA de Lyon, en vue de faire valoir le visage missionnaire de la SMA, la réalisation de nos projets n’est que l’Eglise qui est en marche.

Que Sainte Bernadette Soubirous intercède davantage pour nous par l’intercession de Marie, Immaculée Conception !

« Milesker »

Père APPRABOE Kouakou Emile, SMA (Chaponost)