Home / Plus de 30 ans au service de la Mission…

Plus de 30 ans au service de la Mission…





La maison de rue Élie Crépeau compte aujourd’hui 4 membres :

Bernard Guillard originaire de Saint Sébastien sur Loire, se charge plus spécialement des approvisionnements pour la maison, de la comptabilité, est aussi l’élément le plus régulier à assurer les différents services de l’aumônerie de la communauté des sœurs de Bethléem.

John Suakor, Nigérian, prêtre coopérateur dans la paroisse de Couëron, à la périphérie ouest de Nantes en bordure de Loire. Il répond à certains appels spécifiques : la messe en Anglais pour les anglophones de Nantes tous les mois. Il accorde aussi de son temps pour une action en direction des prostituées de Nantes, à travers l’association du Nid. Il a participé à plusieurs sessions de formation dans ce but et prend part à des rencontres régionales ou nationales. Il accompagne aussi la CCAN (Communauté Chrétienne Africaine de Nantes) qui se rassemble ici à la rue Crépeau pratiquement toutes les semaines : temps de réflexions, de préparation de célébrations qu’elle anime régulièrement dans diverses manifestions : messes des familles, des étudiants une fois par mois, des mariages, baptêmes, deuil. Il a
également un pied dans l’aumônerie de l’ICAM (Institut Catholique des Arts et Métiers, Ecole d’Ingénieurs tenue par les Jésuites).autel_crepeau

Roger Nicol, Prêtre auxiliaire dans les paroisses de Nord sur Erdre et de Ligné, au nord de Nantes. Très présent dans le Service Diocésain de la Coopération Missionnaire qui maintient le lien avec les missionnaires, organise leur rencontre au moment de leur congé et lors d’une journée Inter Eglise et rebaptisée tout récemment « journée Bonne Arrivée». A cette journée aussi sont présents les prêtres qui viennent d’un peu partout pour un service d’été dans le diocèse. C’est un l’occasion pour eux de prendre connaissance du diocèse au travers d’une présentation de l’évêque présent à cette rencontre, un temps de connaissance mutuelle et de connaissance d’autres Eglises à l’occasion d’échanges tous azimuts. Avec le service de Coopération Missionnaire Régionale nous contribuons à la formation des éveilleurs missionnaires actifs dans les paroisses et en préparation à l’animation de la Semaine Missionnaire Mondiale.

session_angersUn Service aussi qui organise des temps forts de la Mission lors de la Semaine Mondiale Missionnaire en lien avec la pastorale des Migrants : une journée Festifrat où se retrouvent rassemblées toutes les communautés étrangères pour le temps d’une célébration Eucharistique, d’un repas pris en commun, et une après- midi de manifestations interculturelles extrêmement actives. L’an passé l’on a estimé à 400 le nombre des participants à cette après-midi haute en couleur. Les irakiens s’étaient bien imposés par leur nombre et leurs expressions. Nous avons animé plusieurs pèlerinages dont celui du 150ème anniversaire de Pauline Jaricot à Lyon et qui a connu un bon retentissement.

Avec John et dans le cadre de la Coopération Missionnaire du diocèse, nous avons commencé à organiser des voyages en Afrique : Bénin, Togo, l’an prochain le Sénégal. Jusqu’ici, ces voyages ont touché surtout des adultes : les établissements scolaires, les mouvements… ont leur propre organisation pour les vacances d’été. Ou bien la nécessité pour nous de nous prendre autrement pour toucher les jeunes. Les Pères sur le terrain en Afrique sont toujours d’une collaboration précieuse pour ces voyages. Qu’ils se sentent tous remerciés pour tout l’intérêt à organiser un excellent accueil et à faire connaitre la vie du lieu.
intereglisesElle a assuré peut-être d’une façon plus régulière jusqu’ici, une présence à l’aumônerie de l’ICAM. Dans ce cadre notre présence avec John a permis à plusieurs étudiants de passer leur temps « expériment », 4 mois, dans plusieurs pays d’Afrique : Zambie, Bénin, Togo. Un temps prévu dans le parcours de la formation donnée à L’ICAM : pour vivre autre chose que l’habituel. Merci aussi pour les pères SMA qui leur ont réservé accueil et aide : Gustave, Jacques Jullia, Michel Bonnemaison, Séverin Kinga, Alphonse Kuntz…et d’autres.
Elle Accompagne la CCAN, et travaille aussi à l’intérieur de l’Equipe Diocésaine des Vocations.
La communauté de la rue Crépeau vers un autre tempsste_anne_auray
La Communauté de la rue Crépeau, a commencé il y a plus de trente ans et est passée par des périodes différentes quant à la forme d’engagement et de service au sein de la pastorale diocésaine de la Mission Universelle. L’histoire n’est jamais une répétition du passé. Elle peut s’en inspirer, c’est tout. Chaque période a marqué de sa particularité ou de son originalité. La plupart de ceux qui y ont travaillé sont encore là. Ils peuvent en témoigner.

manif_smmDepuis 2012, la communauté de la rue Crépeau s’oriente vers une communauté de P. africains : une présence missionnaire pour rappeler toujours la dimension universelle de la Mission et apporter sa part dans la promotion et le développement de cette dimension pastorale du Diocèse de Nantes. Cette nouvelle orientation a commencé avec l’arrivée en 2013 de Brian Katunansa, zambien. Mais il avait pour programme de préparer une licence en Sociologie. Ce qui ne correspondait pas totalement avec le projet initial. En octobre 2015, il est rentré en Zambie. En Septembre 2014, le district de la Baie du Bénin mettait John Suakor, nigérian, à la disposition de la Province de Lyon en vue de la rue Crépeau avec l’intention d’une insertion de type pastoral (cf plus haut). Prochainement, fin octobre, doit arriver Aloïs Kituba, RDC, district des grands Lacs, pour une insertion également de Type pastoral. Pour le moment il ne nous est pas possible de dire davantage à son sujet.
Un atout pour cette communauté nouvelle : le passé de la SMA dans le diocèse de Nantes et la collaboration qui les a toujours rapprochés. Une confiance et une estime mutuelles si utiles pour une bonne collaboration. Nous pensons que cette base constituera un bon tremplin pour les nouveaux arrivants, à eux de savoir en user, s’insérer, entrer en collaboration, créer… Le diocèse demeure ouvert à toutes formes de propositions de pastorale missionnaire.