Home / Projet de la rue Elie Crépeau avec le diocèse

Projet de la rue Elie Crépeau avec le diocèse





La Communauté de la rue Crépeau, a commencé il y a plus de trente ans et est passée par des périodes différentes quant à la forme d’engagement et de service au sein de la pastorale diocésaine de la Mission Universelle.
Aujourd’hui la communauté a rejoint celle des Naudières pour l’étoffer et les deux maisons 27 et 29 de la rue Élie Crépeau ont été mises à disposition du diocèse de Nantes pour une colocation étudiante avec un projet pastoral et une visée interculturelle. Ces deux locations étudiantes seront animées par un foyer accompagnateur qui n’habitera pas très loin.
Dans cette démarche, il y a une dimension de vivre ensemble dans une même maison à plusieurs étudiants de différentes nationalités, de différents horizons culturels et qui ont des façons différentes de vivre leur foi. Il y a un désir de vivre la fraternité avec des temps de partage, de prière et d’approfondissement de sa foi. Il y a, dans ces lieux, la présence d’une petite chapelle, un petit oratoire Notre Dame des Miséricordes qui va permettre une vie de prière qui fortifiera la vie fraternelle.
Cette colocation s’appellera “Maison Bienheureux Célestin”, en référence au martyr de Tibérine, Célestin Ringeard qui a été prêtre sur la paroisse Sainte-Catherine du Petit port.

Nous sommes en train de réfléchir avec la paroisse Sainte-Catherine du Petit Port sur ce que l’on va proposer comme Charte aux étudiants et d’un point de vue très concret nous sommes en train de réfléchir à l’aménagement de ces maisons pour accueillir ces étudiants.

La Charte comprend cinq engagements :
– L’approfondissement de sa vie spirituelle et de prière, en proposant un temps de prière régulier à tous les membres de la colocation.
– L’investissement sérieux dans les études, (ce sera des étudiants ou jeunes professionnels) pour une réussite dans les études et que la vie professionnelle se passe bien.
– La vie fraternelle avec cet enjeu de l’interculturel et comment la vie fraternelle nous aide à vivre dans la vie chrétienne, en particulier comment on découvre le Christ dans nos différences interculturelles
– L’approfondissement de la foi avec des temps de partage réguliers ou de relecture pour les aider à grandir dans la foi.
– Le service de l’Église. Comment chacun peut se mettre au service de l’Église d’une manière ou d’une autre dans le quartier ou plus largement.

Concernant la paroisse, il y aura un lien tout fait naturel et possible avec un groupe d’étudiants et jeunes professionnels internationaux qui existe déjà sur la paroisse. Ce groupe est organisé autour de temps forts dans l’année et des moments conviviaux, de dimanches partagés.
Il y aura aussi la possibilité de liens avec la pastorale étudiante du diocèse et le monde des étudiants, on est sur le territoire du campus de Nantes.

Nous sommes très heureux de nous investir dans ce domaine et de nous mettre au service d’un groupe d’étudiants. Nous avons eu déjà l’occasion d’être en lien avec d’autres étudiants.
Nous sommes très heureux aussi de nous engager dans un projet interculturel. Nous avons passé deux ans au Cameroun en coopération, pour nous c’est vraiment important de continuer à être des ponts entre les cultures. C’est une grande ambition, mais on aime bien cette image. Nous sommes aussi très heureux de faire cela ensemble, c’est un projet en couple, et c’est important pour nous.

Ce projet, c’est une certaine manière un flambeau qui se transmet des sma vers cette colocation avec le souci de la rencontre interculturelle et d’une vie de foi colorée, riche de ses différences.

 

Marie et Stéphane