Home / « Un seul bras ne peut pas faire le tour du baobab »

« Un seul bras ne peut pas faire le tour du baobab »



PontRousseau Rezé


Le 17 janvier 2015, 7 paroisses sur 9 de Niamey au Niger ont été saccagées pillées et brûlées à cause d’une caricature de Mahomet parue dans Charlie Hebdo à cette époque. Du 15 au 28 octobre 2015 j’étais au Niger sur invitation des chrétiens de mon ancienne paroisse, et cela pour fêter les 20 ans de la paroisse, la restauration de l’église qui avait été brûlée et le redémarrage de la bibliothèque dont le millier de livres est parti en fumée.

Les paroissiens, tout de suite, ont relevé la tête et ils se sont mis au travail pour commencer à réparer les dégâts. Ils n’ont pas attendu qu’une aide leur tombe du ciel. Avec de modestes moyens ils ont pris les choses en main. Ce n’est qu’ensuite que les soutiens extérieurs sont arrivé.

C’est dans cette même démarche que se situent nos jeunes confrères africains et indiens. Ils initient des projets pour la mission, c’est le premier bras. Mais il leur faut notre bras pour les mettre en œuvre. C’est un des buts de nos journées d’amitié où nous invitons de tout cœur.

Nous vous attendons aux Missions Africaines de Rezé pour les journées du 4,5 et 6 mars 2016. 

Le Père Supérieur 
Michel Bertonneau.